Poursuivie à cause de chèques en bois, elle explique qu'elle pensait avoir gagné à l'Euro Millions

Le tribunal de Besançon a requis 4 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve contre cette quadragénaire, poursuivie pour escroquerie.

Un homme remplit un ticket de l'Euro Millions à Tours (Indre-et-Loire), le 5 novembre 2012.
Un homme remplit un ticket de l'Euro Millions à Tours (Indre-et-Loire), le 5 novembre 2012. (ALAIN JOCARD / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une quadragénaire originaire du Doubs a été jugée pour escroquerie, mardi 8 mars, pour avoir émis de nombreux chèques sans provision. La défense de cette mère de famille de 46 ans ? Elle a expliqué au tribunal de Besançon qu'elle pensait avoir gagné le gros lot à l'Euro Millions lorsqu'elle a fait ces dépenses, rapporte L'Est Républicain.

Convaincue d'avoir touché le pactole, la prévenue a dépensé plus de 4 000 euros en parfums, vêtements et autres achats en février et mars 2014. A chaque fois, ses chèques ont été rejetés par la banque. Voyant que la Française des Jeux ne se manifestait toujours pas, le mari de la prévenue a fini par lui faire comprendre qu'elle avait mal lu les numéros.

Elle a brûlé son sac à main pour dissimuler son erreur

Paniquée, la quadragénaire a tenté de dissimuler son erreur. Elle a prétendu s'être fait voler son sac à main, qu'elle a brûlé pour s'assurer que personne ne le retrouverait, précise L'Est Républicain. Les caméras de surveillance des magasins ont toutefois prouvé que c'était bien elle qui avait réalisé ces achats.

Le parquet de Besançon a requis, contre la quadragénaire, 4 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve avec obligation de travailler. Le procureur réclame par ailleurs qu'elle rembourse les commerçants. La mère de famille avait jusqu'ici refusé de le faire, parce qu'elle avait "trop honte et peur".