VIDEO. Le trésor caché de la police

La valeur des biens acquis grâce à une activité criminelle et saisis par la justice atteint un milliard d'euros.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Hôtels, voitures, ville, œuvres d'art, portables... la liste des biens saisis par la justice est longue et sa valeur totale atteint un milliard d'euros. Dans un garage aux environs de Limoges, on trouve de nombreuses autos de luxe, Porsche ou Jaguar. Leur ancien propriétaire est en prison, il a été arrêté pour importation illégale de voitures et elles lui ont toutes été confisquées. Elles sont immobilisées jusqu'au procès.

Des "biens mal acquis"

Depuis dix ans, l'État peut saisir des biens et de l'argent liquide qui proviennent d'activités criminelles. On les appelle des "biens mal acquis". Ils sont référencés et enregistrés. "À partir du moment où l'argent du crime a été investi dans une assurance-vie, un immeuble… On va récupérer le bien, quelle que soit sa forme", explique Patricia Mathys, de la plateforme d'identification des avoirs criminels de la Police judiciaire. Une fois le verdict du procès confirmé, l'État va tenter de vendre ces biens le mieux possible. L'argent saisi est placé sur le compte de la Caisse des dépôts.

Le JT
Les autres sujets du JT