Les policiers municipaux peuvent désormais être équipés de caméras

À titre d'expérimentation, les policiers municipaux ont la possibilité à partir de mercredi de porter une caméra-piéton sur leurs uniformes. Les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP bénéficieront du même dispositif à partir du 1er janvier.

Des policiers municipaux à Lyon en décembre 2016 (photo d\'illustration)
Des policiers municipaux à Lyon en décembre 2016 (photo d'illustration) (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)
avatar
Lorélie CarrivefranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La mesure était déjà testée dans plusieurs communes de France. L'expérimentation se généralise désormais à l'ensemble du territoire. Entré en vigueur mercredi 28 décembre, le décret publié mardi au Journal Officiel autorise les policiers municipaux à porter une caméra-piéton sur leurs uniformes. Les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP bénéficieront du même dispositif à partir du 1er janvier 2017, là encore à titre d'expérimentation.

Une procédure très encadrée

À chaque intervention jugée potentiellement sensible, les agents n'auront qu'à allumer une petite caméra fixée au niveau de leur thorax. Leurs collègues de la police nationale, qui ont déjà testé le dispositif, sont unanimes : les individus les plus agressifs se montrent plus calmes, quand ils savent qu'ils sont filmés. Les images enregistrées pourront également être utilisées à des fins de formation.

"Compte tenu qu'il y a toute une procédure à respecter, la caméra déclenchée par le policier sera un élément de preuve pour la justice", ajoute Patrick Lefèvre, le secrétaire général du syndicat FO-Police municipale, qui se dit rassuré que les témoins ne soient pas les seuls à filmer une intervention. Les caméras pourront également attester d'éventuels dérapages commis par les policiers.

Les images enregistrées seront automatiquement effacées au bout de six mois. Elles ne pourront être consultées qu'à l'issue de l'intervention et sur un ordinateur sécurisé. Tout visionnage à distance et en temps réel est exclu. Pour la police municipale, l'expérience prendra fin le 3 juin 2018. Les agents de sûreté ferroviaire testeront le dispositif jusqu'au 31 décembre 2019.