Cocaïne disparue à la PJ

Une enquête a débuté, vendredi 1er août 2014, après la disparition d'une cinquantaine de kilos de cocaïne au 36 quai des Orfèvres, siège de la police judiciaire parisienne. La cocaïne disparue à la PJ avait été saisie lors du démantèlement d'un réseau, début juillet. Elle avait ensuite été placée sous scellés. Le 2 août, un brigadier des Stups est interpellé et placé en garde à vue : il aurait été identifié grâce aux caméras de surveillance. Son train de vie a également conduit les enquêteurs à le soupçonner, le brigadier possédant 7 biens immobiliers à Perpignan. Néanmoins, ce fait-divers reste entouré de mystère, puisque les 52 kilos de cocaïne disparus à la PJ, estimés à 2 millions d'euros, n'ont pas été retrouvés.

12