Attentat déjoué en France : un Français de 32 ans interpellé à Rotterdam

Au total, ce sont quatre personnes membres d'une cellule présumée qui sont aujourd'hui sous les verrous.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Rotterdam (Pays-Bas), après Paris et Bruxelles. C'est un réseau à l'échelle européenne qui préparait un attentat en France et que les enquêteurs démantèlent jour après jour. À Rotterdam, dimanche 27 mars, ont eu lieu quatre arrestations, dont un Français. Il s'appelle Anis B., à 32 ans. Lors des perquisitions, la police a découvert des munitions, des téléphones portables et des stupéfiants. Le suspect était surtout en contact avec l'homme au centre de l'enquête : Reda Kriket.

Anis B. bientôt remis à la France

Il a été interpellé quatre jours plus tôt lors de l'opération antiterroriste d'Argenteuil, près de Paris. Les enquêteurs en sont convaincus, il préparait un attentat en France. Le projet était même à un stade très avancé. Quelles étaient les cibles ? Anis B. préparait-il lui aussi un attentat ? Très peu d'éléments filtrent pour l'instant. Seule certitude, l'un et l'autre se sont rendus en Syrie. Anis B. devrait être remis à la France dans les prochaines semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée de Reda Kriket, diffusée en novembre 2015 dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. 
Photo non datée de Reda Kriket, diffusée en novembre 2015 dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.  (DR)