Nord : un maire engage le combat contre les poubelles des Belges dans sa commune

Pierre Bourgeois, maire de Boeschepe (Nord), a décidé d'écrire au procureur de la République pour se plaindre des Belges qui viennent déposer leurs ordures en France. Cette forme de tourisme représente un surcoût de 50 000 euros pour sa commune.

En Belgique, les ordures se payent au poids. (Photo d\'illustration)
En Belgique, les ordures se payent au poids. (Photo d'illustration) (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La commune de Boeschepe (Nord) dans les Flandres, entre Lille et Dunkerque est exaspérée, indique France Bleu Nord mercredi 19 avril. La ville de 2 200 habitants est collée à la frontière belge et certains voisins belges viennent dans la commune française pour déposer leurs poubelles.

Un surcoût de 50 000 euros

Ce geste peut paraître anodin, mais il est lourd de conséquences pour la commune : Boeschepe affiche un surcoût lié au ramassage des ordures de 50 000 euros.

Pour les Belges, il suffit de traverser la rue ou de faire quelques centaines de mètres en voiture pour jeter leurs poubelles. Pour eux, c’est gratuit, alors qu’en Belgique, il leur faut payer ses ordures au poids ou alors les stocker dans des sacs poubelles spéciaux vendus en mairie.

L'exaspération du maire

Le maire Pierre Bourgeois est exaspéré. Il y a 10 jours, il est tombé nez-à-nez avec un indélicat."Je lui ai demandé ce qu'il faisait", raconte-t-il. "Il m'a répondu : 'j'ai le droit c'est l'Europe'. Je lui ai fait comprendre que c'était peut-être l'Europe mais que ce n'était pas les mêmes impôts et que c'étaient les Boeschepois qui payaient", poursuit le maire de Boeschepe.

La gendarmerie a refusé de prendre sa plainte, ce qui l'a agacé. Résultat : le maire se prépare à écrire au Procureur. Il réclame plus de sévérité et davantage de contrôles. Les contrevenants risquent jusqu'à 1 500 euros d'amende.

Nord : le maire de Boeschepe engage le combat contre les poubelles des Belges dans sa commune
--'--
--'--