Deux semaines après le naufrage du Concordia, les plongeurs ont retrouvé le corps d'une femme, samedi 28 janvier, portant à dix-sept le nombre total de morts, et à quinze celui des personnes restant portées disparues. Les secours italiens ont précisé que le corps a été retrouvé dans le sixième pont, dans la partie immergée du navire. Selon le coordinateur des opérations, Franco Gabrielli, il n'y a plus d'espoir de retrouver des rescapés.

En parallèle à ces recherches, les préparatifs au pompage des quelque 2 400 tonnes de carburant du Concordia s'accélèrent. Les sociétés néerlandaise Smit et italienne Neri ont achevé la mise en place de valves sur des trous sur 6 des 23 réservoirs, et l'extraction du fuel devrait débuter ce week-end. Les opérations préliminaires ont cependant été suspendues samedi matin en raison du mauvais temps. Selon les autorités, le pompage devrait pouvoir débuter dimanche.

Un dédommagement de 11 000 euros par passager

En attendant, la compagnie Costa Croisière, propriétaire du navire, a conclu un accord avec un groupement italien d'associations de consommateurs,qui prévoit un dédommagement forfaitaire de 11 000 euros par passager, plus environ 3 000 euros de remboursement de frais (prix du billet, éventuels frais de transports ou médicaux).

"Cet accord concerne environ 3 000 passagers de 60 pays. Nous estimons qu'environ 85 % d'entre eux vont adhérer à cet accord", a indiqué l'Adoc, une des associations de consommateurs italiens qui ont négocié cet accord. Ceux qui ont subi des blessures ou ont perdu des proches ne sont pas concernés par cet accord.

Depuis la catastrophe, plusieurs associations ont annoncé leur intention de porter plainte contre Costa et différents collectifs de victimes se sont constitués. Aux Etats-Unis, les sommes évoquées sont largement supérieures: un minimum de 125 000 euros par passager indemne, "plusieurs fois cela" pour les blessés, et "plus d'un million" voire "plusieurs millions d'euros" pour les proches des victimes décédées, a dit un avocat.