Nantes: manifestation tendue contre l'état d'urgence

Près de 300 personnes ont défilé samedi après-midi à Nantes contre l'état d'urgence. De la peinture a été répandue sur plusieurs façades et des panneaux publicitaires détruits.

(300 personnes ont défilé pendant deux heures dans les rues de Nantes © Radio France)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ils étaient venus dire non à l'état d'urgence. Environ 300 personnes ont défilé samedi après-midi dans les rues de Nantes à l'appel du collectif Nantes en résistance. "On ne nous enlèvera pas le droit de manifester ", ont déclaré les manifestants. 

Il n'y a pas eu d'affrontements avec les forces de l'ordre, ni de blessés. Malgré tout, c'est dans un climat tendu que le cortège a parcouru la ville pendant près de deux heures. Les manifestants ont détruit des panneaux publicitaires, tagué la façade de la mairie et envoyé des poches de peinture sur plusieurs façades, dont celles de banques et du siège du Parti socialiste.