Français attaqué en Chine : quelques précisions

Mercredi 29 mars, un ressortissant a été agressé à Shanghai, en Chine, où l'ambassade française appelle la communauté à la plus grande vigilance. Le correspondant de France 2 en Asie, Arnauld Miguet, apporte quelques précisions.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après l'agression d'un ressortissant français à Shanghai, en Chine, le correspondant de France 2 en Asie, Arnauld Miguet revient sur la situation : "L'ambassade de France appelle à la plus grande vigilance sans qu'il n'y ait un lien établit entre l'agression du Français à Shanghai à l'arme blanche et l'affaire Liu Shaoyo Liu à Paris. Sur les circonstances de l'agression en Chine, on ne sait pas grand-chose. Sauf la date, mercredi 29 mars à midi, et le profil de l'agresseur, de source policière chinoise : un shanghaien de 27 ans qui s'appellerait Mao. Il est actuellement en garde à vue", dit-il.

Un "acte isolé"

Arnauld Miguet ajoute que "tout le monde s'accorde à dire, côté français et côté chinois, que c'est un acte isolé. D'ailleurs, l'agresseur, selon les Chinois, aurait un antécédent psychiatrique. Donc cet appel à la vigilance étonne un petit peu tout le monde, car on ne sent pas monter, ici en Chine, de sentiment anti-français. D'ailleurs, en Chine, les agressions contre les Occidentaux sont extrêmement rares."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un enfant sur les épaules de son père, le 28 janvier 2017, à Shanghai (Chine).
Un enfant sur les épaules de son père, le 28 janvier 2017, à Shanghai (Chine). (KE WEI / IMAGINECHINA / AFP)