Procès : le calvaire de Fiona

Ils avaient fait croire à l'enlèvement de leur fille avant d'avouer sa mort : la mère et le beau-père de Fiona comparaissent devant les assises du Puy-de-Dôme à partir de ce lundi 14 novembre.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils sont arrivés en même temps à la cour d'assises du Puy-de-Dôme ce lundi 14 novembre. Berkane Makhlouf et Cécile Bourgeon s'engouffrent vite dans le tribunal pour peut-être livrer la vérité sur ce soir de mai 2013, où Fiona, cinq ans, est morte. Ce matin, l'avocat de la mère comme celui du beau-père préfèrent communiquer le moins possible.

Le corps reste introuvable

Il y a trois ans et demi, dans un parc de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), tout commence par un mensonge : Cécile Bourgeon explique que Fiona a disparu alors qu'elle s'était assoupie. La mère en larmes lance un appel. La mobilisation policière et des habitants est très importante, mais vaine. Et pour cause, quatre mois après les faits, la mère de Fiona passe aux aveux : la fillette est morte sous les coups, dans l'appartement familial. Les deux ex-concubins auraient ensuite enterré le corps dans une forêt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, le 16 mai 2013 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).
Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, le 16 mai 2013 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)