Marseille : les racines de la violence

Le nombre de morts dans des règlements de comptes ne cesse d'augmenter à Marseille. Cette flambée de violence inquiète les policiers et détruit les familles.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

À Marseille et dans le département des Bouches-du-Rhône, il n'y a jamais eu autant de morts depuis 2009. Les derniers mois ont été meurtriers. Le 6 septembre, au coeur même de la ville, à 100 mètres du commissariat central, deux personnes sont tuées dans un règlement de comptes. Quelques semaines plus tôt, en août, deux jeunes de 20 ans tombent sous les balles d'une kalachnikov en plein jour, près d'un marché très fréquenté.

Des malfrats de plus en plus jeunes

"On se lève avec ça, on s'endort avec ça, il n'y a plus de vie, il n'y a plus de fête, il n'y a plus rien. Ils ont détruit une famille", témoigne la soeur d'une victime. Parmi les explications de cette flambée de violence, les nombreuses opérations policières ont déstabilisé le milieu, tenu par des malfrats de plus en plus jeunes. Ce phénomène inquiète les policiers. Depuis 2008, on dénombre plus de 150 morts, tous tués par balles, sur fond de trafic de drogue.

Le JT
Les autres sujets du JT