Les élèves de six lycées parisiens "mis à l'abri" après de nouvelles menaces téléphoniques

L'alerte de jeudi concerne les lycées Charlemagne, Condorcet, Hélène-Boucher, Louis-Le-Grand, Passy-Saint-Honoré et Victor-Hugo. Ils ont repris leur fonctionnement normal dans la journée.

Des élèves devant le lycée Louis-Le-Grand, à Paris, le 22 novembre 2012.
Des élèves devant le lycée Louis-Le-Grand, à Paris, le 22 novembre 2012. (MAXPPP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Six lycées parisiens ont repris leur "fonctionnement habituel", jeudi 28 janvier, après avoir été visés par des menaces téléphoniques et évacués, dans la matinée. "Les élèves des lycées Charlemagne, Condorcet, Hélène-Boucher, Passy-Saint-Honoré, Louis-Le-Grand et Victor-Hugo sont mis à l’abri selon les consignes de sécurité prévues par chaque établissement. La police sécurise les lieux", avait indiqué l'académie de Paris sur Twitter.

"Pas d'alertes à la bombe"

"Il s'agit de menaces téléphoniques, mais pas d'alertes à la bombe", a précisé le rectorat. Les établissements ont repris les cours, mais "la surveillance est maintenue", a-t-il indiqué.

Ces menaces interviennent deux jours après des appels anonymes faisant état de colis piégés dans six lycées parisiens, parmi lesquels se trouvaient déjà Charlemagne, Louis-Le-Grand et Condorcet. Ces alertes, qui concernaient aussi les lycées Henri-IV, Fénelon et Montaigne, avaient été levées dans la journée.