Les corps des deux enfants disparus samedi près de Bordeaux retrouvés dans une piscine

Erane et Andy, deux cousins de 7 ans, avaient disparu samedi après-midi à Eysines près de Bordeaux. Les deux garçonnets ont été retrouvés morts ce matin, dans la piscine de la maison où ils passaient l'après-midi de samedi. Une piscine à l'eau saumâtre et très verte, et qui n'était plus utilisée.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
Radio France

Mis à jour le
publié le

En pleine conférence de presse pour faire le point sur les recherches, les policiers sont partis en trombe en direction d'Eysines, l'impasse André-Blanc où les deux garçonnets avaient disparu samedi après-midi. Les corps des deux enfants ont été retrouvés ce matin vers 9h15 dans la piscine de la maison où ils se trouvaient samedi. Une piscine située en retrait de la maison, et qui n'était plus utilisée. 

Au cours d'une conférence de presse dans la matinée, le procureur de la République a détaillé les circonstances de la découverte des deux enfants, par un policier de la DIPJ à qui l'enquête venait d'être confiée. En se rendant sur place pour faire des photos, il a aperçu les deux corps qui flottaient à la surface.
Au moment de la disparition des enfants, cette piscine, inutilisée et à l'eau saumâtre et très sale, n'avait été inspectée qu'en surface, mais pas sondée par les enquêteurs.

Les autopsies seront "déterminantes"

Durant deux jours, quelque 200 policiers, sapeurs-pompiers et employés municipaux avaient fouillé les alentours, les bois et les plans d'eau jusqu'à Bordeaux, appuyés par des brigades cynophiles, hélicoptères et caméras thermiques. Car samedi après-midi, les deux cousins s'étaient plaints de ne pas pouvoir se baigner.

Les autopsies des deux corps seront pratiquées dès cet après-midi. Et elles seront "déterminantes", selon le procureur. Elles devraient permettre d'éclairer les circonstances de leur décès, et de dire en particulier si les deux petits garçons sont morts noyés, ou s'il s'agit d'une affaire plus complexe. Piste accidentelle, piste criminelle ? Les corps ont-ils séjourné un temps au fond de la piscine avant de remonter ce matin ? Toutes les hypothèses sont envisagées, selon le parquet de Bordeaux.

Tous les policiers qui ont participé à l'enquête depuis samedi vont être entendus, explique le procureur Claude Laplaud. Afin de comprendre comment les corps n'ont pas été retrouvés plus tôt.