L'entreprise Scales sous le choc après les attentats de Ouagadougou

L'entreprise Scales était sous le choc ce dimanche à Saint-Ouen-l’Aumône, près de Pontoise (Val-d’Oise). Trois de ses salariés ont été tués dans les attentats de Ouagadougou. Antonio Basto, Eddie Touati et Arnaud Cazier étaient attablés au restaurant Le Cappuccino, sur lequel les terroristes ont ouvert le feu.

(Un mot de solidarité a été accroché sur l'entrée de l'entreprise Scales à Saint-Ouen l'Aumône. © Hajera Mohammad/Radio France)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Trois salariés de Scales ont perdu la vie dans les attaques de Ouagadougou au Burkina Faso vendredi soir. Cette entreprise de transports spéciaux de Saint-Ouen-l'Aumône n'est pas habituée à voir du monde le dimanche. Les salariés qui ont appris la nouvelle samedi soir ont tenu à venir, sans trop savoir pourquoi, parfois, très émus : "Le seul sentiment que j’ai c’est que je perds mes collègues, mes amis. Je n’ai pas trop envie de parler, franchement " a dit l'un d’eux au micro de France Info.

Les 85 salariés de cette société se connaissent. Eddie, fan de moto, Antonio, père de quatre enfants. "C’est des gars qui étaient parti travailler, c’est leur monde. C’est des gens qui adoraient faire des déplacements à l’étranger. C’était des mecs super courageux. Ils ne refusaient jamais rien. Ils étaient à fond. Tout le personnel, c’est une famille. Pour nous, les collègues, les amis, les familles, c’est une énorme perte. Ils avaient le cœur sur la main. C’était des gens extraordinaires"  a lâché Christophe, un autre salarié qui a du mal à réaliser.

Antonio Basto, Eddie Touati et Arnaud Cazier étaient à Ouagadougou depuis le 5 janvier pour travailler sur un projet de centrale électrique. Scales est spécialisée dans le transport de matériel très lourd et elle a des clients partout dans le monde.

"Ils resteront très fortement dans nos mémoires et dans nos cœurs"

Le PDG de l’entreprise Scales durement touchée par cette nouvelle a lu un comminuqué d'une voix brisée devant l'entrée de l'entreprise. "Nous sommes une PME à taille humaine, dans laquelle tous les employés travaillent ensemble. Leur disparition dramatique est une très grande perte pour l’entreprise et pour nous tous qui les côtoyons depuis de longues années",  a réagit Thierry Costard, précisant qu'Antonio Basto était le chef d’équipe. Il travaillait à la Scales depuis 2004, Eddie Touati et Arnaud Cazier depuis 2007.

"Avant de penser aux collaborateurs, je veux penser aux pères, aux maris, aux fils et aux frères qu’ils étaient. Nos pensées vont à leurs familles. Ils resteront très fortement dans nos mémoires et dans nos cœurs " a-t-il conclu.