Vosges : une jeune femme jugée pour mauvais traitements sur ses 113 chats

Les animaux ont été découverts après que cette habitante de Remiremont a été expulsée de son domicile, rapporte "L'Est Républicain".

Des chats sur l'île d'Aoshima (Japon), le 7 novembre 2015.
Des chats sur l'île d'Aoshima (Japon), le 7 novembre 2015. (KAZUYUKI ONO / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Expulsée de son appartement pour loyers impayés, elle a laissé ses animaux de compagnie derrière elle. Beaucoup d'animaux.Une habitante de Remiremont (Vosges) est jugée pour mauvais traitements sur ses 113 chats, rapporte L'Est Républicain, samedi 27 février.

Les bénévoles de la Société vosgienne de protection des animaux (SVPA) ont mis cinq jours à capturer ces félins, qui n'étaient ni tatoués, ni pucés, ni vaccinés, détaille le quotidien régional. La moitié d'entre eux sont morts par la suite, a précisé l'avocate de la SVPA. En plus de la vingtaine de litières installées au domicile, l'organisation a également découvert des chats écrasés sous une pile de livres, selon L'Est Républicain.

Son avocat plaide la relaxe

La jeune femme assure qu'elle consacrait 750 euros chaque mois pour s'occuper de ses animaux et qu'aucun problème n'était à signaler avant son expulsion. Sauf que le nettoyage n'a pas été effectué pendant les cinq jours suivant son départ du logement. "Si vous ne vous occupez pas tous les jours de ces litières, c’est très vite la catastrophe", a argumenté son avocat, qui a plaidé la relaxe de sa cliente. La décision du tribunal est attendue le 17 mars prochain.