Le beau-père a reconnu avoir violé le fils de sa compagne, lors d'une visite au parloir à la maison d'arrêt de Toul (Meurthe-et-Moselle), en février 2010.
Le beau-père a reconnu avoir violé le fils de sa compagne, lors d'une visite au parloir à la maison d'arrêt de Toul (Meurthe-et-Moselle), en février 2010. (MAXPPP)

Après deux ans de détention provisoire, le verdict est tombé. La mère et le beau-père d'un garçon de 4 ans, jugés pour avoir violé l'enfant à de multiples reprises, notamment au parloir d'une prison, ont été condamnés, mercredi 25 septembre, à Strasbourg, à la peine maximale de vingt ans d'emprisonnement par la cour d'assises du Bas-Rhin.

Ce jugement est conforme aux réquisitions prononcées par le parquet. L'avocat général a également obtenu du jury, "de façon tout à fait exceptionnelle", la rétention de sûreté, assortie d'un suivi sociojudiciaire pendant la durée maximale de 5 ans, pour Sabrina Bonner, 25 ans, et Lionel Barthélémy, 31 ans. Le petit garçon, aujourd'hui âgé de 8 ans, est placé en foyer, selon L'Alsace.fr.

Après avoir changé plusieurs fois de versions au cours de l'enquête, le beau-père avait reconnu avoir violé le fils de sa compagne, lors d'une visite au parloir à la maison d'arrêt de Toul (Meurthe-et-Moselle), en février 2010. De son propre aveu, la mère se serait livrée elle-même à plusieurs viols et agressions sexuelles sur son fils, entre 2009 et 2010. A plusieurs reprises, Sabrina Bonner se serait filmée avec son téléphone portable et aurait fait parvenir les cartes mémoire au beau-père du jeune garçon en détention.