Tribunal de Bobigny : les professionnels dénoncent le manque de moyens

Il manque 24 juges, 44 procureurs, la situation est désastreuse au tribunal de Bobigny.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Magistrats, avocats, greffiers de Seine-Saint-Denis se sont mobilisés ce 15 février pour dénoncer le manque de moyens du tribunal de Bobigny, deuxième plus grand de France. Au total, 10 000 affaires sont en souffrance. Les greffiers, qui ne comptent plus leurs heures supplémentaires, sont aussi confrontés à une pénurie chronique de fournitures. "On n'a plus d'agrafes, plus d'enveloppes, plus de scotch [...] on arrive à les acheter nous-mêmes parce qu'on ne peut plus travailler", explique Marion Villeminey, greffière.

20% des audiences supprimées

Ce lundi matin tous sont venus manifester sur le parvis du palais de justice. Le ras-le-bol concerne toutes les professions judiciaires. Personne n'est épargné. À Bobigny, il manque 24 juges, 44 procureurs, 20% des audiences ont dû être supprimées. Résultats : les procédures sont de plus en plus longues. En cas de divorce, il faut un an d'attente pour obtenir un premier rendez-vous.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les magistrats de la barre de Seine-Saint-Denis manifestent devant le tribunal de Bobigny, le 15 Février 2016
Les magistrats de la barre de Seine-Saint-Denis manifestent devant le tribunal de Bobigny, le 15 Février 2016 (BERTRAND GUAY / AFP)