LuxLeaks : ouverture du procès des lanceurs d'alerte à Luxembourg

C'est un procès emblématique qui s'est ouvert ce mardi 26 avril au matin à Luxembourg. Dans le box des accusés, deux lanceurs d'alerte et un journaliste de Cash Investigation soupçonnés d'être à l'origine du scandale du LuxLeaks.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des applaudissements et des remerciements pour le principal prévenu dans le procès LuxLeaks. Antoine Deltour est poursuivi pour vol et violation du secret d'affaires. À ses côtés, l'un de ses collègues et un journaliste, Édouard Perrin, qui travaille pour Cash Investigation. Leur crime supposé : avoir révélé des techniques d'optimisation fiscale entre des multinationales et le Grand-Duché de Luxembourg.

Jusqu'à 10 ans de prison encourus

28 000 pages révélées, 340 entreprises incriminées comme Amazon, Apple, Ikea ou Pepsi, qui avaient négocié des taux d'impôt dérisoires avec le fisc luxembourgeois au détriment des pays où elles font réellement leurs bénéfices. Ces données, Antoine Deltour les a récupérées quand il travaillait dans le cabinet d'audit Price Waterhouse Coopers. Pour son comité de soutien, sa place n'est pas dans le camp des accusés. "C'est vraiment une action d'intérêt général tout à fait désintéressée. Antoine n'a pas du tout cherché à monnayer ses informations", assure Romain, son frère. Les prévenus encourent jusqu'à 10 ans de prison et un million d'euros d'amende. Le procès va durer jusqu'au 4 mai. 

Le JT
Les autres sujets du JT