La justice française reconnaît un handicap lié à l'électrosensibilité

Une victime du syndrome d'hypersensibilité a été reconnue comme handicapée par le tribunal de Toulouse. Une première en France.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Ce mardi 25 août, la justice française vient, pour la première fois, de reconnaître un handicap lié à l'électrosensibilité. Marine Richard vit isolée dans les montagnes de l'Ariège pour échapper aux ondes électromagnétiques qui la font souffrir. "C'est essentiellement des maux de tête forts, des problèmes cardiaques, des problèmes de concentration et de troubles de la mémoire", détaille-t-elle au micro de France 2.

La décision pourrait faire jurisprudence

Le tribunal de Toulouse a reconnu hier son incapacité à travailler après expertise médicale. Marine Richard aura donc droit à une allocation d'adulte handicapé de 800 euros. "On ne pourra plus dire que c'est une maladie psychiatrique", se réjouit Étienne Cendrier, porte-parole de Robin des toits, une association qui milite pour que le principe de précaution s'applique aussi aux portables, aux antennes relais et autres wifi.

Un espoir pour les milliers de personnes électrosensibles en France. La décision du tribunal de Toulouse pourrait faire jurisprudence et ouvrir la voie à plus de reconnaissance pour ces malades.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une antenne-relais pour la téléphonie, à Gentilly (Val-de-Marne), le 7 septembre 2013. 
Une antenne-relais pour la téléphonie, à Gentilly (Val-de-Marne), le 7 septembre 2013.  ( MAXPPP)