A 87 ans, il est jugé pour avoir aidé sa femme à mourir

Jean Mercier encourt cinq ans de prison ferme pour non-assistance à personne en danger.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

En 2011, Jean Mercier avait donné des médicaments à sa femme, malade, pour l'aider à mourir. Il est jugé mardi 22 septembre pour non-assistance à personne en danger.
À la veille de son procès, Jean Mercier, 87 ans, a tenu à se rendre à une conférence organisée par son avocat et l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). Fatigué, miné par la maladie de Parkinson, il affirme être prêt à mettre ses dernières forces dans cette bataille judiciaire. Son avocat va quant à lui plaider la relaxe.

Fidèle à sa promesse

Le 10 novembre 2011, Josiane Mercier s'est éteinte dans son lit après avoir avalé un cocktail de médicaments. A 83 ans, elle souffrait de dépression et d'une maladie osseuse incurable. Jean lui avait fait une promesse : le moment venu, il l'aiderait à mourir.

Pour non-assistance à personne en danger, Jean Mercier encourt cinq ans de prison ferme. Mais le vieil homme n'a qu'une certitude, celle d'avoir été fidèle à ce que son épouse attendait de lui.

Le JT
Les autres sujets du JT