L'ancien ministre UMP du Budget Eric Woerth est convoqué une nouvelle fois devant la Cour de justice de la République pour la vente controversée, en 2010, de l'hippodrome de Compiègne (Oise). Il passera devant cette Cour chargée de juger les ministres ou le président le 24 octobre, annonce, vendredi 18 octobre, une source proche du dossier.  

Eric Woerth est soupçonné d'avoir bradé en mars 2010, pour 2,5 millions d'euros, une parcelle de 57 hectares de la forêt de Compiègne à la Société des courses de Compiègne. Des terrains estimés entre 8 et 10 millions d'euros dans un rapport d'experts remis à la Cour de justice de la République. La cession, qu'Eric Woerth a chapeautée en tant que ministre du Budget, de ces terrains proches du château de Compiègne, qui comprennent également un golf, a été effectuée de gré à gré, empêchant toute mise en concurrence.

Déjà entendu en 2011

La Cour de justice de la République (CJR) a ouvert une enquête en janvier 2011 pour "prise illégale d'intérêts" visant Eric Woerth, qui traîne également quelques autres casseroles derrière lui. 

En mai 2011, il est déjà passé devant la Cour de justice de la République, toujours pour l'affaire de l'hippodrome de Compiègne, mais en tant que témoin assisté. Quatre heures d'audition au bout desquelles aucune information n'avait filtré. Cette fois, l'audition pourrait s'étaler sur deux jours. A l'issue, la commission d'instruction de la CJR aura la possibilité de décider d'une mise en examen d'Eric Woerth.

Parallèlement, l'annulation de la vente de l'hippodrome doit être examinée vendredi 18 octobre par le tribunal administratif de Paris, rapporte France 3 Picardie.