Chalon-sur-Saône : fin du menu de substitution dans les cantines

Au nom de la laïcité, la commune a voté la fin des menus sans porc dans les cantines scolaires. Une décision qui devrait faire l'objet d'un nouveau recours en justice.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

C'est au nom du principe de laïcité que la ville de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a voté mardi 29 septembre la fin des menus de substitution sans porc dans les cantines scolaires.

Gilles Platret, maire Les Républicains de la ville, considère que cette disposition supprime le fichage des enfants en fonction de leur religion. "On peut se replier vers la xénophobie, ce n'est pas mon affaire, on peut se replier vers du communautarisme, ce n'est pas mon affaire non plus. Entre le communautarisme et la xénophobie, il y a une voie, c'est la voie de la République [...]", commente-t-il.

L'opposition dénonce la politique des amalgames

L'opposition dénonce une faute qui alimente la politique des amalgames. Dans la commune, les menus de substitution existaient depuis trente-et-un ans sans que cela ne pose aucun souci, soulignent les élus socialistes. La Ligue de défense judiciaire des musulmans a choisi de saisir la justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cantine scolaire de l'école primaire Les Hélices Vertes à Cerny, dans l'Essonne.
La cantine scolaire de l'école primaire Les Hélices Vertes à Cerny, dans l'Essonne. (AMELIE-BENOIST / BSIP / AFP)