Amiens : des gens du voyage jugés pour le blocage de l'A1

Douze personnes issues de la communauté des gens du voyage sont jugées à partir de ce jeudi 4 février à Amiens. En août dernier, elles avaient bloqué l'A1 et provoqué d'importants dégâts. L'affaire avait suscité de très vives réactions politiques.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Un week-end de grand retour sur l'autoroute A1. Sauf que ce 28 août 2015, ce ne sont plus des voitures et des camions qui circulent, mais des palettes, des pneus, des poubelles et des arbres qui sont déversés et brûlés sur les six voies de circulation de l'autoroute. Un blocage improvisé par une soixantaine de personnes, des gens du voyage installés dans un camp proche de l'autoroute. Leur revendication n'a rien à voir avec les lieux de leur intervention.

L'A1 bloquée près de 24 heures

Ils protestent contre le refus d'un juge d'accorder à l'un des leurs, alors détenu, une permission de sortie pour assister deux jours plus tard aux obsèques de son père. Le blocage de l'autoroute Paris-Lille dans les deux sens durera près de 24 heures, provoquant un immense embouteillage. Les gens du voyage lèveront le barrage lorsque la justice accordera la permission de sortie. Ce jeudi matin, ce sont douze personnes qui comparaissent à Amiens pour entrave à la circulation et dégradation par incendie. La société d'autoroutes, qui s'est constituée partie civile, a évalué ses pertes à 500 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT