Jacqueline Sauvage devra attendre quelques semaines avant de retrouver la liberté

Un juge d'application des peines va devoir concrétiser la remise gracieuse de peine accordée par François Hollande.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Jacqueline Sauvage devrait sortir de prison à la mi-avril. Dimanche 31 janvier, François Hollande lui avait accordé une remise gracieuse de peine. Celle-ci a été réduite de deux ans et quatre mois. La condamnation à 10 ans reste en revanche inscrite au casier judiciaire. Incarcérée à la prison d'Orléans-Saran, Jacqueline Sauvage a appris la décision avec joie, selon sa fille. "Elle va pouvoir se poser et enfin vivre sa vie", explique Carole Marot. Depuis plusieurs jours, les manifestations de soutien d'anonymes et d'artistes ou de politiques se multipliaient. "Grâce à elle, nous avons rendu tangible, visible, la douleur des femmes battues", ajoute Éva Darlan, présidente du comité de soutien à Jacqueline Sauvage.

Une sortie en avril

Par deux fois, Jacqueline Sauvage a été condamnée à dix ans de réclusion criminelle pour l'assassinat de son mari, reconnu violent et incestueux. Pour certains magistrats, la grâce présidentielle remet en cause le verdict des assises. Le 1er mars, Jacqueline Sauvage va comparaître devant un juge d'application des peines, afin d'obtenir cette libération conditionnelle. Si elle est acceptée, elle pourra sortir de prison à la mi-avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une marche de soutien à Jacqueline Sauvage, le 23 janvier 2016, place Bastille à Paris.
Une marche de soutien à Jacqueline Sauvage, le 23 janvier 2016, place Bastille à Paris. (DENIS PREZAT / CITIZENSIDE / AFP)