François Hollande accorde une grâce totale à Jacqueline Sauvage, condamnée pour le meurtre de son mari violent

Condamnée à dix ans de prison, Jacqueline Sauvage est "immédiatement" libérable après la décision, mercredi, du préisdent de la République.

François Hollande a accordé une grâce totale à Jacqueline Sauvage, le mercredi 28 décembre 2016.
François Hollande a accordé une grâce totale à Jacqueline Sauvage, le mercredi 28 décembre 2016. (MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Hollande a annoncé, mercredi 28 décembre, avoir accordé une grâce totale à Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent. Cette dernière est "immédiatement" libérable.

"Le président de la République a estimé que la place de Mme Sauvage n'était plus aujourd'hui en prison, mais auprès de sa famille", a ajouté le palais présidentiel. Le 9 décembre, l'Elysée avait indiqué avoir transmis cette demande de grâce au ministère de la Justice, qui devait d'abord rendre un avis, avant que le président ne se prononce.

Forte mobilisation en faveur de cette grâce

Le 10 décembre, plusieurs centaines de personnes s'étaient réunies place du Trocadéro, à Paris, pour réclamer la grâce totale de Jacqueline Sauvage, en présence de plusieurs personnalités comme Eva Darlan, la présidente du comité de soutien, et les actrices Anny Duperey et Danièle Evenou.

Devenue un symbole des victimes de violences conjugales, Jacqueline Sauvage avait obtenu, le 31 janvier 2016, après une forte mobilisation, une grâce partielle du président François Hollande, lui permettant de présenter immédiatement une demande de libération conditionnelle. Cette demande a été rejetée en première instance, puis en appel, la semaine dernière.

Une femme condamnée à quatre reprises

Dénonçant un "bras de fer entre magistrats du siège et l'exécutif", Nathalie Tomasini, l'une des avocates de Jacqueline Sauvage, avait appelé le 10 décembre à "rendre justice en graciant cette femme qui a été condamnée à quatre reprises alors qu'elle a été victime à de multiples reprises".

En octobre 2014, comme en appel en décembre 2015, Jacqueline Sauvage avait été condamnée à dix ans de réclusion criminelle. Ses trois filles avaient témoigné à charge contre leur père, expliquant avoir été violées et battues comme l'était leur mère.

Chaque année, en moyenne, en France, 223 000 femmes sont victimes de violences conjugales, 84 000 de viol, tentative de viol ou d'agression sexuelle. Un numéro d'urgence pour les victimes de violences conjugales, le 3919, a été créé en 2009. Il reçoit, en moyenne, 50 000 appels par an.