Jean-Michel Larqué se défend d’antisémitisme

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme a porté plainte contre le commentateur sportif. Lors d’une émission de radio, il a fait un lien entre le goût supposé pour l’argent de la direction du club d’Arsenal et l’origine juive de ses dirigeants. Jean-Michel Larqué s'est déclaré "meurtri" par cette affaire et a présenté ses "excuses".

(Radio France © France Info)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Je ne suis certainement pas un raciste, certainement pas un antisémite". C'est la réponse de Jean-Michel Larqué ce jeudi sur la Radio Communauté Juive après le dépôt d'une plainte à l'encontre du commentateur sportif. Selon le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, il "s'est autorisé à invoquer une vieille caricature antisémite quant aux liens supposés des juifs avec l'argent" , écrit l’avocat de l'association dans sa plainte.

L’association entend ainsi dénoncer les propos tenus par l’ancien International français lors d’une émission sur RMC, le 12 août dernier. Dans "Larqué foot", le commentateur sportif s'emporte contre la direction du club d'Arsenal qu'il accuse de vouloir vendre Samir Nasri contre l'avis du manager sportif Arsène Wenger. Après avoir noté "la confession juive" de certains dirigeants, il explique que l'argent était donc une "chose importante" pour ces actionnaires.

Repris par ses coanimateurs, l'ancien international s'excuse pour "ce raccourci", mais trop tard.
_ Le CSA a également été saisi par l’association. Elle demande de "prendre les mesures qui s'imposent" face à des propos qui relèvent "du délit de diffamation" et "de provocation à la discrimination" raciale.