Incendies en Haute-Corse : des foyers encore actifs dimanche

Actuellement, près de 2 000 hectares de végétation ont été détruits au total en Haute-Corse. Aucune maison n'a été détruite, mais quelques bâtiments agricoles ont été abimés ou détruits par les flammes.

L\'incendie de Sisco, le 13 août 2017.
L'incendie de Sisco, le 13 août 2017. (Jean-François Fernandez / Radio France)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les incendies sont toujours actifs en Haute-Corse dans deux zones, dimanche 13 août : Manso en Balagne et Sisco dans le Cap Corse. Il y a eu "une grosse reprise" de feux, a indiqué le SDIS de Haute-Corse dimanche à franceinfo. Le vent est plus favorable, mais le terrain est particulièrement difficile car les incendies sont situés sur des lisières. "Ces lisières ne sont pas éteintes et restent actives", précisent les pompiers interrogés par franceinfo.

En effet, "une grande partie des deux feux sont inaccessibles aux moyens terrestres qui nous demandent d’héliporter des sapeurs-pompiers", explique sur franceinfo le commandant Marien Féti du SDIS de Haute-Corse. "Il faut aller chercher les points chauds, c’est un travail très long, très pénible" mais aussi "périlleux et éprouvant au vu des fortes chaleurs que nous avons actuellement", a-t-il précisé.

Le feu de Sisco difficile d'accès 

Le relief du feu de Sisco "se situe à 800 mètres d'altitude, il part du bord de mer et s’étend sur 20 km de lisière", a-t-il décrit, et celui du Manso, s’étend "sur une forêt très escarpée sur laquelle la progression des personnels au sol est très difficile".

Les sapeurs-pompiers ne peuvent donc agir que grâce aux moyens aériens déployés : des "équipes spécialisées" sont "projetées sur les lignes de crêtes, au moyen d’hélicoptères, qui ont du matériel spécifique notamment des bâches à eau. Ils sont parfois souvent aidés par des forestiers-sapeurs pour ouvrir le passage avec des moyens de forestage, tronçonneuses et autres".

2 000 hectares de végétation ont été détruits en Haute-Corse

En plus de cela, "nous attendons un nouveau coup de vent, peut-être vendredi ou samedi". Conséquence : une "course contre la montre" apparaît et "il faut absolument que l’on traite ces points chauds avant que le vent ne se relève".

Actuellement, près de 2 000 hectares de végétation ont été détruits au total en Haute-Corse. Aucune maison n'a été détruite, mais quelques bâtiments agricoles ont été abimés ou détruits par les flammes.

Sur le feu de Manso, 150 sapeurs-pompiers et forestiers-sapeurs sont mobilisés. Sur celui du Cap Corse, 250 hommes sont déployés ainsi que 35 engins de lutte, un hélicoptère bombardier d’eau, des avions bombardiers d’eau, notamment deux Traker.