Incendies : "Forcément, il y a des gens qui mettent le feu", déplore le directeur du Sdis des Bouches-du-Rhône

Alors que des incendies touchent le sud de la France, le directeur du Sdis des Bouches-du-Rhône, Grégory Allione, appelle la population à adopter "une attitude citoyenne".

Le colonel Grégory Allione directeur du SDIS 13 (Service départemental d\'incendie et de secours).
Le colonel Grégory Allione directeur du SDIS 13 (Service départemental d'incendie et de secours). (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Des incendies ravagent le sud de la France. Les pompiers sont mobilisés dans le Var, le Vaucluse, en Haute-Corse et dans les Alpes-Maritimes. Grégory Allione, directeur du Sdis des Bouches-du-Rhône et vice-président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a dénoncé mardi 25 juillet sur franceinfo les actes de "malveillance". Il a pointé "les gens" qui "forcément mettent le feu".

>>> Retrouvez notre direct sur l'état des incendies dans le Sud-Est

"Les habitants doivent prendre conscience qu'en Méditerranée, en Provence, en Corse, on doit avoir une attitude citoyenne, ne pas faire de feu, ne pas fumer, ne pas faire de barbecue, de travaux, dans les forêts. Si tout le monde respectait ces usages-là, nous aurions moins de départs de feu. Forcément, il y a des malveillances. Forcément, il y a des gens qui mettent le feu", a-t-il expliqué.

Et en ce qui concerne les départs de feu de cette nuit, il est catégorique : "Ce sont des actes de malveillance car à ce moment-là personne ne fume, personne ne fait de barbecues."

Des conditions météo propices aux départs d'incendies

Grégory Allione est revenu sur les raisons de ces incendies : "Nous avons une sécheresse qui se répète d'année en année. Les conséquences de la sécheresse 2016 viennent s'aggraver avec celles de 2017. Les conditions de vent sont désastreuses. Nous avons un vent continue assez fort, entre 70 et 100 km/h pendant 3 voire 4 jours" a-t-il détaillé.

Il a assuré que c'était "toute une France qui est mobilisée". Des colonnes de renforts "arrivent de l'ensemble du couloir rhodanien pour venir renforcer les soldats du feu du sud méditerranéen."

Des équipements qui montrent leurs "limites"

La France possède douze Canadair. Un équipement qui montre, selon lui, ses "limites" dans une telle situation : "La stratégie en France permet d'éteindre 95% des feux avant qu'ils atteignent un hectare. C'est un vrai résultat. La stratégie globale fonctionne en France mais il arrive à un moment où on atteint les limites du système."

La doctrine en France est de répartir les pompiers sur l'ensemble des départs de feu naissants pour avoir de moins en moins de situations qui dégénèrent.