Incendie dans le Cap Corse : "On pensait qu'on était en mesure de le contenir, mais le vent très fort l'a poussé"

Le feu qui ravage le cap Corse depuis la nuit de jeudi à vendredi n'est plus "une menace pour les habitants" a déclaré samedi la préfecture de Haute-Corse. "Les 882 personnes qui avaient été mises en sécurité" ont pu regagner leur logement.

Des pompiers et des habitants observent l\'incendie qui sévit à Pietracorbara (Corse), le 11 août 2017.
Des pompiers et des habitants observent l'incendie qui sévit à Pietracorbara (Corse), le 11 août 2017. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"La situation s'est nettement améliorée par rapport à la journée d'hier et la nuit d'avant", a indiqué Charles Baldassari, colonel et chef du corps départemental des sapeurs-pompiers de Haute-Corse samedi 12 août sur franceinfo. La préfecture de Haute-Corse a également fait un point dans la journée sur cet incendie qui frappe le cap Corse depuis jeudi soir : il ne représente plus "une menace pour les habitants" et "aucune habitation n’a été détruite et aucune victime n’est à déplorer".

Dans son communiqué, la préfecture a également précisé que "les 882 personnes qui avaient mises en sécurité au cours de la soirée [de vendredi] ont pu regagner leur lieu de résidence". Touristes et habitants avaient été évacués à Sisco (Haute-Corse) à cause des flammes qui ont ravagé près de 2 000 hectares de végétation. "Le feu est parti en pleine nuit sur la commune d'Ogliastro (Haute-Corse) dans la nuit du 10 au 11 août" a rappelé le colonel Baldassari, il "a ensuite franchi un certain nombre d'étapes" 

On pensait qu'on était en mesure de contenir le feu, mais le vent très fort l'a poussé avec des sautes de vent de quasiment 900 mètres, un kilomètre. Et puis malheureusement, le feu a franchi la ligne de crête et s'est ouvert sur deux versants, le versant Pietracorbara qui est un peu plus au nord et le versant Sisco qui est un peu plus au sud.

Charles Baldassari, colonel et chef du corps départemental des sapeurs-pompiers de Haute-Corse

à franceinfo

La force du vent empêche toujours les secours d'avancer : "il a diminué d'intensité, mais il est encore très fort" a témoigné le colonel Baldassari, "il y a des bourrasques de vent, ce qui contrarie encore l'approche des avions de la sécurité civile sur un certain nombre de secteurs, parce qu'il y a […] des rouleaux sur les lignes de crête." Trois Canadairs et quatre trackers tentent toujours de contenir les flammes. 

On a eu quasiment douze départs de feu en simultané dans le département hier et avant-hier, donc il y a une pression incendiaire assez importante.

Charles Baldassari, colonel et chef du corps départemental des sapeurs-pompiers de Haute-Corse

à franceinfo

Plusieurs centaines pompiers restent mobilisées, a encore précisé le colonel Baldassari : "les relèves ont été faites, cinq colonnes de renforts sont arrivées du continent, mais [...] nous avons un autre feu à gérer à proximité de Calvi, dans une forêt importante sur la commune de Manso." Ce second incendie a "parcouru 150 hectares de forêts et de maquis", a complété la préfecture, mais il ne "progresse plus". En tout, 249 pompiers luttent encore contre les flammes, en Corse.


"Le feu a franchi la crête en fin d'après-midi" Charles Baldassari, colonel et chef du corps départemental des sapeurs-pompiers de Haute-Corse à franceinfo.

00:00-00:00

audio
vidéo