Attaque à Orly : le profil de l'assaillant se précise

On en sait davantage sur l’assaillant qui a tiré sur une militaire à Orly samedi 18 mars, au matin. Une question demeure : était-il vraiment radicalisé ? 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'enquête se poursuit sur l'attaque de samedi dernier, 18 mars, à Orly. On en sait plus sur l’assaillant. Au moment de passer à l’acte, Ziyed Ben Belgacem était sous l’emprise d’alcool et de drogues, avec près de 0,93 gramme d'alcool dans le sang. Des analyses qui peuvent expliquer son comportement avant l'attaque d'Orly. Contrôlé par les policiers à 6h55, il ouvre le feu puis appelle son père en lui disant "avoir fait une connerie". Après avoir volé une voiture, il prend la direction d'Orly où à 8h06 il s'en prend aux militaires.

"Phase positive"

Déjà condamné à neuf reprises, il était dans une "phase positive", selon son avocate, Me Fatima Raj. Elle assure qu’elle avait "pu sentir chez lui la volonté de tourner la page sur son passé et de revenir à une vie normale". L'assaillant avait été signalé comme radicalisé après ses passages en prison, mais n'était pas fiché S.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les policiers ont effectué une perquisition au domicile de Ziyed Ben Belgacem, à Garges-lès-Gonesse (Val-d\'Oise), le 18 mars 2017.
Les policiers ont effectué une perquisition au domicile de Ziyed Ben Belgacem, à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), le 18 mars 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)