Dimanche en politique, France 3

Attaque à Orly : le frère et le cousin de l'assaillant entendus par les enquêteurs

Ziyed Ben Belgacem, connu des services de police pour des faits de droit commun, avait tenté de s’emparer de l’arme d’un militaire. Plus tôt, il avait tiré lors d’un contrôle routier. Manon Bougault est en direct du parquet antiterroriste, qui a été saisi. Ce dimanche matin, 19 mars, il n'y a plus que deux personnes en garde à vue.

avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un homme a été abattu par les forces de sécurité, hier, le 18 mars, dans le hall 1 de l'aéroport d'Orly, après avoir tenté de dérober l'arme d'une militaire de l'opération Sentinelle. "Le frère et le cousin de l'assaillant sont toujours entendus par les enquêteurs, explique Manon Bougault, en direct du parquet antiterroriste de Paris. La garde à vue du père, elle, a été levée. Je vous rappelle que le frère s'est présenté spontanément samedi 18 mars au commissariat, juste après avoir reçu un texto, un texto dans lequel on pouvait lire : 'j'ai fait une connerie, j'ai tiré sur la police'."

L'assaillant était-il sous l'emprise d'alcool ou de drogue ?

"Le cousin lui aussi s'est présenté spontanément, poursuit la journaliste. Il a rencontré Ziyed la nuit précédant les faits dans un bar de Vitry-sur-Seine, alors est-il son complice ? Sachez qu'il est lui aussi soupçonné d'être radicalisé. Dernier point : une autopsie est en cours : elle doit déterminer si l'assaillant était sous l'emprise de drogues, ou d'alcool au moment des faits."

Un policier à l\'aéroport d\'Orly, le 18 mars 2017.
Un policier à l'aéroport d'Orly, le 18 mars 2017. (BENJAMIN CREMEL / AFP)