Aéroports : la sécurité en question

Après l'attaque hier, samedi 18 mars, à Orly (Val-de-Marne), la question de la sécurité dans les aéroports se pose à nouveau.  

FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

43 000 passagers se sont retrouvés en attente de départ ou d'arrivée, en raison de l'attaque qui s'est déroulée hier, samedi 18 mars, à Orly (Val-de-Marne). Le trafic a repris progressivement et aujourd'hui, c'est la question de la sécurité qui est au cœur des discussions au sein même du personnel de l'aéroport. Comment empêcher l'intrusion d'hommes armés dans les aéroports ? À l'heure actuelle, en France, les passagers et les bagages ne sont pas contrôlés à l'entrée.

Un premier filtrage dès les portes d'accès ?

Pour les employés des services de sûreté d'Orly, qui sont très choqués, il faut installer un premier filtrage dès les portes d'accès. Pour le directeur d'Orly, ce n'est pas la solution. À Istanbul, en effet, les pré-contrôles existent, mais en juin dernier, c'est précisément au niveau de ces portiques que les terroristes ont attaqué, là où les passagers font la queue. L'expérience a également été testée à Bruxelles, après l'attentat de mars 2016 mais là aussi, de longues files d'attente à l'entrée qui deviennent des cibles potentielles. Inefficace, le système a été abandonné.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'aéroport d\'Orly-sud (Val-de-Marne) a été évacué à la suite d\'une attaque, le 18 mars 2017.
L'aéroport d'Orly-sud (Val-de-Marne) a été évacué à la suite d'une attaque, le 18 mars 2017. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)