Fusillade dans un lycée de Grasse : le suspect aurait agi par vengeance

L'enquête sur le tireur du lycée de Grasse progresse : trois personnes sont désormais en garde à vue. Manon Bougault, envoyée spéciale de France 3 à Nice, (Alpes-Maritimes), est en direct pour France 3.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Trois personnes sont en garde à vue, le principal suspect et deux garçons âgés de 17 ans" détaille Manon Bougault, envoyée spéciale de France 3 à Nice, (Alpes-Maritimes). "Ils sont frères jumeaux et ce sont des amis du tireur. Sont-ils ses complices, connaissaient-ils le projet du principal suspect et l'ont-ils aidé à préparer cette attaque? Voilà les questions auxquelles les enquêteurs doivent répondre", déclare la journaliste. L'un des deux garçons a été interpellé ce vendredi après-midi, il était activement recherché, c'est un gendarme qui l'a reconnu sur une route près de Grasse, et qui a donné l'alerte. Son frère, lui, a été interpellé quelques heures plus tôt.

Le principal suspect aurait agi par vengeance

"Concernant le principal suspect, il parle aux enquêteurs" continue la journaliste. "Il explique qu'il a agi pour se venger de certains de ses camarades, avec qui il entretenait de mauvaises relations, il dit aussi qu'il ne souhaitait pas commettre une tuerie de masse. Quant aux armes qu'il avait avec lui, certaines appartenaient à des membres de sa famille", conclut Manon Bougault.

Le JT
Les autres sujets du JT
Intervention des forces de l\'ordre au lycée Alexis de Tocqueville à Grasse (Alpes-Maritimes), après l\'intrusion d\'un élève armé, le 16 mars 2017.
Intervention des forces de l'ordre au lycée Alexis de Tocqueville à Grasse (Alpes-Maritimes), après l'intrusion d'un élève armé, le 16 mars 2017. (MAXPPP)