Eure : un père de famille meurt après l'irruption à son domicile d'un faux commando du GIGN

Les faits se sont déroulés dans la nuit de dimanche à lundi, à Breuilpont.

Un groupe d\'individus est entré dans un domicile à Breuilpont (Eure), dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 juin 2017, déguisé en membres du GIGN.
Un groupe d'individus est entré dans un domicile à Breuilpont (Eure), dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 juin 2017, déguisé en membres du GIGN. (GOOGLE MAPS / FRANCE INFO)
avatar
Catherine FournierFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils ont fait irruption vers 3 heures du matin. Un groupe d'individus de trois à cinq personnes est entré dans un domicile à Breuilpont (Eure), dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 juin, déguisé en membres du GIGN et équipés d'au moins une matraque, a appris franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

D'après le quotidien francilien, le faux commando a pretexté un contrôle fiscal. Les agresseurs ont séquestré l'épouse et ses deux filles avant de faire descendre le mari au rez-de-chaussée, précise Le Parisien. Ce dernier, âgé de 60 ans, a été retrouvé inconscient au sol après le départ des malfaiteurs quelques minutes plus tard. Il n'a pu être ranimé. Selon nos informations, il ne porte pas de trace externe visible d'agression.

Une enquête ouverte pour "homicide volontaire"

La date de l'autopsie, qui en dira plus sur les causes du décès, n'est pas encore fixée. A ce stade, aucune interpellation n'a été effectuée mais les auteurs de ce homejacking sont activement recherchés. L'enquête, ouverte pour "homicide volontaire concomittant à un autre crime, sur des faits de vol avec armes en bande organisée et séquestration ayant entraîné la mort", a été confiée à la section de recherches de Rouen.