Essai thérapeutique à Rennes : l’état de santé des patients hospitalisés s’améliore

Au lendemain du décès du patient en état de mort cérébral, le CHU de Rennes a annoncé ce lundi que les cinq autres patients hospitalisés après l'essai clinique dramatique vont mieux.

(Quatre des cinq patients hospitalisés après l'essai clinique qui a mal tourné ont pu quitté le CHU de Rennes. © MaxPPP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

L’un des cinq patients hospitalisés après l'essai clinique qui a mal tourné a même pu rentrer chez lui. Il ne souffre d’aucun trouble a précisé ce lundi le neurochirurgien Gilles Brassier, président de la commission médicale du CHU rennais. Trois autres patients ont également quitté le centre hospitalier et seront désormais suivis dans les services de neurologie des hôpitaux près de chez eux. Enfin, un dernier patient reste sous surveillance au CHU de Rennes. 

Quant aux 84 volontaires qui ont participé à l’étude depuis le début de l’été, ils ont tous été contactés et vont subir des tests médicaux. Dix-huit ont déjà subi ces examens neurologiques et une IRM cérébrale le week-end dernier. Les résultats ne révèlent aucune anomalie présente chez les patients hospitalisés.

Les autres volontaires, vont subir les mêmes tests dans les prochains jours à l'hôpital de Rennes.

Minute de silence

A quelques pas de là, dans les locaux du laboratoire Biotrial, au lendemain du décès d’un des patients, les salariés ont été invités à observer, ce lundi, une minute de silence. Deux cents personnes travaillent dans ce laboratoire où, depuis sa création en 1989, quelques 50.000 volontaires ont participé à des essais cliniques.