Enseignant juif agressé à Marseille : "Nous continuerons à porter la kippa", affirme le grand rabbin de France

Après l'agression d'un enseignant juif à Marseille lundi 11 janvier, le Consistoire israélite de Marseille avait "incité" les juifs de la ville à ne pas porter la kippa "jusqu'à des jours meilleurs".

Le grand rabbin de France Rabbi Haim Korsia, le 15 novembre 2015 à la Grande synagogue de la Victoire à Paris.
Le grand rabbin de France Rabbi Haim Korsia, le 15 novembre 2015 à la Grande synagogue de la Victoire à Paris. (LOIC VENANCE / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

"Nous ne devons céder à rien, nous continuerons à porter la kippa". Le grand rabbin de France appelle à ne pas céder à la peur, mardi 12 janvier, après l'agression lundi d'un enseignant juif à Marseille. Un peu plus tôt, le Consistoire israélite de Marseille avait "incité" les juifs de la ville à ne pas porter la kippa "jusqu'à des jours meilleurs".

L'adolescent turc suspecté d'avoir agressé un enseignant juif en pleine rue, à Marseille, a été transféré à la sous-direction antiterroriste à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), mardi 12 janvier. Sa garde à vue avait été prolongée de 24 heures.

Lundi, la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête pour "tentative d'assassinat aggravée en raison de l'appartenance à une religion et en relation avec une entreprise terroriste". L'enseignant, âgé de 35 ans et qui portait une kippa, a été attaqué à la machette. L'adolescent a revendiqué un geste "au nom d'Allah et de l'Etat islamique".

Blessé aux reins. L'enseignant a été hospitalisé lundi, mais a pu retourner chez lui dans la soirée. "Ses blessures sont plus importantes qu'on a pu le croire dans un premier temps", a déclaré son avocat, Me Labi, évoquant notamment des "craintes" quant à ses fonctions rénales en raison de coups reçus aux reins.

L'enseignant "ne pensai(t) pas (s)'en sortir vivant". "Je lui disais d'arrêter de me frapper mais il continuait et je ne pensais pas m'en sortir vivant", a déclaré le professeur, prénommé Benjamin, à La Provence. "Honnêtement, je ne sais pas comment je vais me relever de cette terrible agression". Il a dit "devoir réfléchir" à l'éventualité de cesser de porter la kippa et déclaré ne ressentir "aucune colère, mais de la peur et de l'appréhension quant à l'avenir".

L'agresseur présumé est un lycéen turc d'origine kurde, âgé de 16 ans, inconnu des services de renseignement et sans antécédents judiciaires. Sa radicalisation semble être passée inaperçue au sein de sa famille, comme parmi ses professeurs. Aucun trouble psychologique n'avait non plus été signalé.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#MARSEILLE

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MARSEILLE

22h45 : "Touche pas à ma kippa !", lance le président du Consistoire central israélite de France, Joël Mergui. Il souhaite que "l'ensemble de la société réagisse et soutienne la liberté de conscience", après l'agression antisémite de Marseille.

22h41 : Le grand rabbin de France invite les juifs à continuer "à porter la kippa". Haïm Korsia a également appelé "l'ensemble des supporteurs de l'Olympique de Marseille à revêtir" demain "un couvre-chef" en signe de solidarité, lors du match de Coupe de France, le 20 janvier prochain, entre Marseille Montpellier au stade Vélodrome.

23h57 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• L'adolescent suspecté d'être l'auteur de l'agression d'un enseignant juif à la machette est transféré à Levallois (Hauts-de-Seine) à la sous-direction antiterroriste. Si le Consistoire israélite de Marseille "incite" les juifs de la ville à enlever leur kippa, le grand rabbin de France les invite lui à continuer à la porter.

• L'attentat-suicide a fait au moins dix morts. Toutes les victimes sont des ressortissants étrangers. Au moins huit sont des Allemands, annonce Angela Merkel. L'auteur de l'attaque serait un jihadiste de l'organisation Etat islamique, selon les autorités turques.

• L'ancien majordome de la milliardaire et les cinq journalistes sont relaxés dans le procès des écoutes de Liliane Bettencourt.

• Le parquet annonce que le marginal suspecté d'être l'auteur de l'incendie de l'église va être hospitalisé en psychiatrie.

19h27 : Certains de vos commentateurs ne comprennent pas du tout le principe de laïcité, qui est la séparation de la religion et de l'Etat mais qui n'interdit ni ne décourage les signe religieux dans l'espace public.

19h27 : Si les juifs doivent retirer leurs kippas, il faudra que les musulmans s'habillent correctement et les femmes retirent leurs tenues noires (...)

19h27 : Je suis d'accord avec le grand rabbin de France. Les français n'ont pas peur des antisémites c'est aux gouvernement de protéger ses citoyens, on est Français depuis des siècles en France.

19h27 : Vous êtes toujours nombreux à commenter le débat concernant le port de la kippa.

19h28 : De son côté, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Roger Cukierman, juge que cette incitation à se passer de la kippa "n'est certainement pas une bonne idée". "Cela traduit une attitude défaitiste, de renoncement", estime-t-il.

19h29 : Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, déclare que la recommandation faite aux juifs de Marseille d'enlever la kippa était un "cri d'émotion compréhensible" mais qu'il fallait "continuer à porter la kippa".

18h55 : "Nous ne devons céder à rien, nous continuerons à porter la kippa", annonce le grand rabbin de France, Haïm Korsia.

18h21 : Tous en terrasse, à un concert, avec la kippa !

18h21 : Les juifs non pas à sortir dans la rue avec la kippa on est dans un pays laïque où tous les signes religieux doivent être cachés.

18h21 : Et les Juifs doivent vivre cachés et ne plus sortir de chez eux ? Dans un pays laïque, chacun est libre de vivre sa foi en toute sécurité. C'est à l'assaillant d'être puni, pas aux victimes.

18h21 : Je suis juive habitant à Marseille et je me montrerais pas de signe ostentatoire. J'ai toujours trouvé ça déplacé.

18h21 : C'est stupide de cacher sa religion. Montrer qu'on a peur c'est montrer qu'ils ont gagné.

18h22 : Dans les commentaires, vous êtes très nombreux à réagir au conseil du Consistoire israélite de Marseille qui "incite" les juifs de la ville à enlever la kippa "jusqu'à des jours meilleurs".

18h03 : Il est 18 heures, voici les principaux titres :

• L'adolescent suspecté d'être l'auteur de l'attaque à la machette est transféré à Levallois (Hauts-de-Seine) à la sous-direction antiterroriste. Et au lendemain de l'agression visant un enseignant juif, le Consistoire israélite de Marseille "incite" les juifs de la ville à enlever la kippa "jusqu'à des jours meilleurs".

• L'attentat-suicide a fait au moins dix morts. Toutes les victimes sont des étrangers. Neuf sont des Allemands. L'auteur de l'attaque serait un jihadiste de l'organisation Etat islamique, selon les autorités turques.

• L'ancien majordome de la milliardaire et les cinq journalistes sont relaxés dans le procès des écoutes de Liliane Bettencourt.

• Le parquet annonce que le marginal suspecté d'être l'auteur de l'incendie de l'église va être hospitalisé en psychiatrie.

17h42 : L'adolescent suspecté d'être l'auteur de l'attaque à la machette est transféré à Levallois (Hauts-de-Seine) à la sous-direction antiterroriste.

17h39 : "Aujourd'hui, devant la gravité des événements, il faut prendre des décisions exceptionnelles, et, pour moi, la vie est plus sacrée que tout autre critère."

Le président du Consistoire israélite de Marseille explique pourquoi il incite les juifs de la ville "enlever la kippa dans cette période trouble, jusqu'à des jours meilleurs".

17h26 : Nous devrions tous porter une kippa. Par solidarité.

17h26 : Enlever la kippa, c'est montrer qu'on a peur !

17h25 : Et puis quoi encore On marche sur la tête. Je pensais être dans le pays des droits de l'homme : "liberté égalité fraternité".

17h24 : Dans les commentaires, vous déjà êtes nombreux à condamner la recommandation du Consistoire israélite de Marseille.

17h13 : Le Consistoire israélite de Marseille fait part de cette idée au lendemain de l'attaque à la machette visant un enseignant de confession juive qui portait une kippa.

17h09 : Le Consistoire israélite de Marseille "incite" les juifs de la ville à enlever la kippa "jusqu'à des jours meilleurs".

15h42 : Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, évoque lors des questions au gouvernement la "monstruosité" de l'attaque à la machette qui a visé, hier, un enseignant de confession juive.

11h02 : Bonjour ! En effet, certains médias ont évoqué une déficience mentale dans un premier temps. Mais les personnes en charge de l'enquête ont confirmé qu'aucun trouble psychologique n'avait été signalé à son sujet, donc le doute n'existe plus. Le lycéen n'était pas non plus dans le radar des services de renseignement et n'avait pas d'antécédents judiciaires.

11h02 : Bonjour Francetv info. Un de vos articles, sur cette affaire, indiquait que selon une "source proche de l'enquête" l'agresseur présumé souffrirait de déficiences mentales. Alors que le procureur de la république de Marseille, déclare qu'il n'est pas connu pour des antécédents psychiatriques !Qu'en est-il exactement ? La question a le mérite d'être posée et appelle une réponse de la part des médias. Merci

09h40 : La garde à vue de l'adolescent suspecté d'avoir agressé hier un enseignant juif à Marseille est prolongée de 24 heures.

09h09 : Il est 9h05, le moment de faire un nouveau point sur l'actualité :

David Bowie est mort à l'âge de 69 ans des suites d'un cancer. Artistes, politiques et anonymes lui rendent hommage. L'artiste a aussi marqué le cinéma. Francetv info revient sur ses rôles.

La circulation est perturbée mais pas arrêtée sur le périphérique nantais, où les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes organisent une opération escargot.

L'enseignant juif agressé à la machette hier à Marseille par un lycéen a eu le sentiment que son assaillant voulait le "décapiter", déclare ce matin son avocat Fabrice Labi.

On en sait plus sur le processus d'extradition vers les Etats-Unis du trafiquant de drogue mexicain Joaquin "El Chapo" Guzman. Cela prendra au moins un an, voire beaucoup plus si ses avocats utilisent tous les recours légaux.

08h36 : #Marseille > "Il décrit le regard d'un homme totalement froid, voulant lui donner la mort" (F. Labi, avocat de l'enseignant sur @itele)

08h36 : #Marseille > "Il est ce matin dans une situation de santé plus préoccupante" (Fabrice Labi, avocat de l'enseignant, sur @itele)

08h36 : Des nouvelles de l'enseignant juif de 35 ans attaqué hier par un lycéen turc d'origine kurde. Son avocat indique sur iTélé que son état de santé n'est pas très bon.