L'alerte enlèvement lancée pour retrouver Vicente a été levée, mais le jeune garçon est toujours recherché

"L'enquête va se poursuivre par d'autres moyens", selon le procureur de la République de Clermont-Ferrand.

L\'alerte enlèvement a été déclenchée, le 29 mars 2017, pour retrouver Vicente, 5 ans et demi, enlevé par son père près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).
L'alerte enlèvement a été déclenchée, le 29 mars 2017, pour retrouver Vicente, 5 ans et demi, enlevé par son père près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). (DR)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'alerte enlèvement concernant Vicente, 5 ans et demi, enlevé mercredi matin par son père Jason Lopez, a été levée, jeudi 30 mars. Ils sont tous les deux toujours recherchés. "L'enfant n'a pas été retrouvé dans un délai bref, a expliqué Eric Maillaud, le procureur de la République de Clermont-Ferrand. Mais les informations recueillies vont permettre, dans un autre cadre juridique, celui de la flagrance, de poursuivre l'enquête activement par d'autres moyens que l'on ne peut pas nécessairement évoquer."

Voir la vidéo

"Les appels extrêmement nombreux passés depuis hier soir à 22h30, heure du lancement de l'alerte, commencent à se tarir, a détaillé le procureur. La qualité des informations est moindre. 800 appels téléphoniques ont été passés sur la plateforme."

Un détenu en cavale et violent

L'enlèvement a eu lieu, mercredi 39 mars, en présence de la mère, Dolores Lopes, dans un campement des gens du voyage près de Clermont-Ferrand. Selon son ancienne compagne, Jason Lopez est arrivé à bord d'une "sorte de BMW noire, il s'est garé et il est sorti avec une arme à la main". Son fils se trouve alors à l'extérieur. "J'ai ouvert la porte de la caravane et je suis sortie. C'était trop tard, il l'avait sous le bras, et il nous a menacés : 'bougez pas, appelez pas les gendarmes'." Et Dolores Lopes de continuer : "Je me suis approchée quand même, il m'a mis un coup au visage et il a jeté le petit dans la voiture."

Jason Lopez est connu des services de police et de la justice. L'homme, issu de la communauté des gens du voyage, était incarcéré au centre pénitentiaire de Riom. Mais il a profité d'une sortie pour prendre la fuite au début du mois de décembre dernier. Le père est également en conflit avec une partie de sa famille et sa relation avec son ex-compagne est très tendue. Agé de 27 ans, il a déjà été condamné pour des faits de violence.