INFO FRANCE 3. Les ADN des disparues de Perpignan retrouvés dans un lave-linge

Disparues depuis la mi-juillet, Allison Benitez et sa mère restent introuvables. Le père et mari des disparues s'est suicidé début août. De nouvelles découvertes viennent concentrer les soupçons qui pèsent sur lui.

Allison Benitez, 19 ans, et sa mère, Marie-Josée, 53 ans.
Allison Benitez, 19 ans, et sa mère, Marie-Josée, 53 ans. (FRANCE 3 LANGUEDOC-ROUSSILLON)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La piste criminelle se précise. Les ADN des disparues de Perpignan ont été découverts, lundi 26 août, dans un lave-linge de la caserne de Perpignan, où était stationné Francisco Benitez. Une trace de sang correspondant à l'ADN d'Allison a également été retrouvée dans le congélateur du domicile familial. 

Selon France 3 , les policiers n'écartent pas l'hypothèse selon laquelle le père de famille a pu laver ses propres vêtements, tachés de sang, dans le lave-linge mis à sa disposition dans cette caserne de la Légion étrangère de Perpignan. Des sources interrogées par l'AFP ont cependant invité à la plus grande prudence. Elles ont expliqué que ces découvertes nécessitaient encore des recoupements et des vérifications, avant de pouvoir en tirer des conclusions définitives. Elles n'excluent pas que les ADN retrouvés aient été laissés avant la disparition des deux femmes. 

Au cours de leur enquête de proximité, les enquêteurs de la police judiciaire de Perpignan ont également découvert que Francisco Benitez avait récuré le congélateur de la famille et lavé un tapis à grandes eaux. Le congélateur a été transporté à la caserne, pour être soigneusement nettoyé par le militaire quelques jours après le 14 juillet, date de la mystérieuse disparition des deux femmes, rapporte France 3. C'est au fond de cet appareil qu'une tache de sang identifié comme étant celui d'Allison a été découverte.

Une ancienne maîtresse de Benitez portée disparue en 2004

Allison Benitez et sa mère Marie-Josée s’étaient volatilisées sans raisons apparentes. Allison, 19 ans, était en pleine préparation du concours de Miss Roussillon, pour lequel elle était favorite. Mais le 15 juillet, une autre fille du couple avait reçu un SMS étrange en provenance du portable de Marie-Josée : "J’ai pris une décision difficile, mais c’est mieux comme ça. Je pars à Toulouse avec Allison. Je vous aime. Appelle papa." C’est alors le père de famille lui-même qui aurait alerté une première fois le commissariat, leur signalant la double disparition. Cependant, les deux femmes étant majeures, ce n'est que le 25 juillet que l'enquête a réellement été ouverte.

Quelques jours plus tard, le 5 août, Francisco Benitez s’était pendu, après avoir clamé son innocence dans une vidéo et une lettre. Peu après, on avait appris qu’une ancienne maîtresse de ce dernier, Simone de Oliveira Alves, avait elle aussi disparu dans des circonstances troubles, en 2004, à Nîmes (Gard). Ces informations avaient orienté les policiers vers l’hypothèse criminelle, faisant de Francisco Benitez le suspect numéro un. Les dernières découvertes ne font que renforcer leurs suspicions.