Nicolas Chafoulais, le père de Fiona, a réclamé, lundi 30 septembre devant les journalistes, le corps de sa fille pour "vite l'enterrer". Au cours d'une conférence de presse à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), il a également demandé la "garde exclusive" de son autre fille Eva, 3 ans, confiée aux grands-parents maternels depuis l'incarcération de Cécile Bourgeon, mère des deux fillettes.

La mère de Cécile Bourgeon a, elle, dénoncé sur BFM la mainmise de Berkane Maklouf sur sa fille. Le changement radical de comportement de Cécile Bourgeon avait été remarqué par des amies de son quartier de Clermont-Ferrand. L'une d'elles témoigne.

Tous deux ont été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur Fiona, 5 ans, disparue le 12 mai à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Ils ont reconnu la mort de la fillette mais son corps demeure introuvable.

Une enquête préliminaire est également en cours pour savoir si Eva, la petite sœur de Fiona, a subi des violences. Un examen médico-légal a confirmé la présence d'une trace d'hématome pouvant correspondre à un coup ou à un choc, selon le procureur adjoint.

Nicolas Chafoulais, père biologique de Fiona, face à la presse le 30 septembre 2013 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)
Nicolas Chafoulais, père biologique de Fiona, face à la presse le 30 septembre 2013 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)