Mort de Fiona : l'avocat général réclame le maintien en détention de Cécile Bourgeon

Dans l'affaire de la mort de la petite Fiona, l'avocat général de la cour d'appel de Riom a réclamé le maintien en détention de Cécile Bourgeon, la mère de la victime. La décision a été mise en délibéré au mercredi 11 janvier. 

Cécile Bourgeon, à Riom (Puy-de-Dôme) le 5 septembre 2016.
Cécile Bourgeon, à Riom (Puy-de-Dôme) le 5 septembre 2016. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

L'avocat général de la cour d'appel de Riom (Puy-de-Dôme) a réclamé mardi 10 janvier le maintien en détention de Cécile Bourgeon, selon le journaliste de France Bleu Pays d'Auvergne présent à l'audience. La décision a été mise en délibéré et sera rendue mercredi.

La mère de la petite Fiona a été condamnée en novembre dernier à cinq ans d'emprisonnement. Après avoir purgé plus des deux tiers de sa peine, elle demandait à être remise en liberté.

L'avocat général a expliqué qu'il ne voulait pas "que l'on vienne souiller la scène de crime. La remise en liberté peut gêner les investigations". Un procès en appel doit avoir lieu mi-2017. "Mme Bourgeon va devoir encore s'expliquer. Où est Fiona ?", a également ajouté l'avocat général.

De son côté, l'un des avocats de Cécile Bourgeon, Gilles-Jean Portejoie a estimé que "motiver le maintien en détention pour des raisons de sécurité" était "un aveu d'impuissance". "40 mois de détention ont été purgés, a-t-il plaidé. Si ce n'était pas Cécile Bourgeon, personne ne s’interrogerait sur le maintien en détention." 

L'avocat de Cécile Bourgeon a appelé la Cour à tenir compte de ce qu'il s'était passé devant la cour d'assises de Riom, en novembre dernier : "La Cour a dit qu’il n’y avait aucune charge contre Cécile Bourgeon si ce n'est la parole tardive de Berkane Makhlouf."

Déjà partiellement acquittée

Cécile Bourgeon avait été condamnée en novembre dernier à cinq ans d'emprisonnement, notamment pour "non-assistance à personne en danger" et "dénonciation de crime imaginaire" pour avoir monté le scénario de la disparition de Fiona dans un parc de Clermont-Ferrand. Elle avait été acquittée du chef de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Cécile Bourgeon est incarcérée depuis septembre 2013 et pouvait prétendre à une libération anticipée. L'ex-compagne de Berkane Makhlouf est apparue en visioconférence, filmée depuis une petite salle. L'audience est publique.

Son ancien compagnon Berkane Makhlouf, seul reconnu coupable des violences, avait écopé de 20 ans de réclusion. Le parquet a fait appel, et un nouveau procès aura lieu en 2017.