Deux militaires agressés en marge de la manifestation contre l'état d'urgence à Paris

Les deux soldats étaient en civil et en repos. Ils ont été attaqués par une vingtaine de personnes.

Des CRS surveillent le cortège de manifestans contre l'état d'urgence le 30 janvier 2016 à Paris.
Des CRS surveillent le cortège de manifestans contre l'état d'urgence le 30 janvier 2016 à Paris. (MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux militaires ont été agressés par une vingtaine de personnes, samedi 30 janvier après-midi, en marge de la manifestation à Paris pour la levée de l'état d'urgence, selon une source policière.

Des agresseurs vêtus de noir, masqués et cagoulés

Les deux soldats, mobilisés à Paris dans le cadre du plan Vigipirate, n'étaient toutefois pas en service mais en civil. L'enquête devra donc, entre autres, déterminer s'ils ont été visés en raison de leur qualité de militaire ou s'ils ont pu être pris pour des militants d'extrême-droite, indique une source proche de l'enquête.

Les agresseurs étaient vêtus de noir, masqués et cagoulés, selon la préfecture de police. L'un des deux militaires a été blessé à l'arcade sourcilière et soigné sur place par les pompiers. Le téléphone de l'un des deux militaires a également été dérobé. Les agresseurs ont réussi à prendre la fuite.