Deux Anonymous mis en examen pour des cyberattaques en Lorraine

Une attaque informatique avait visé 4 sites internet lorrains en décembre. Après plusieurs mois d'enquête, la justice a peut être mis la main sur ses auteurs. Deux hommes ont été mis en examen, l'un vient de Nancy, l'autre de Reims.

(Les deux hommes, appartenant à la mouvance Anonymous, ont été mis en examen. Ils devront s'expliquer devant le tribunal correctionnel de Nancy le 9 juin © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

En décembre, ils avaient piraté plusieurs sites internet lorrains. En cette fin de semaine, la justice a peut-être mis la main sur les auteurs de l'attaque. Après 4 mois d'enquête, deux hommes ont été mis en examen à l'issue de 48h de garde à vue. L'un est Nancéien, l'autre Rémois. Tous deux sont des passionnés d'informatique, autodidactes, qui ont agi à distance avec un simple ordinateur, saisi par la DGSI qui a mené l'enquête.

Le plus jeune a 19 ans et est domicilié en banlieue de Nancy. Il est le complice d'un quadragénaire qui a opéré depuis son domicile de Reims. Leur appartenance au collectif Anonymous ne fait aucun doute : le jeune homme de Nancy l'a revendiqué et des masques retrouvés chez lui ont pu le confirmer. Leur technique était simple, elle consistait à saturer les sites visés. Les serveurs étant submergés, les internautes ne pouvaient plus y accéder. 

Anonymous vise "les grands projets inutiles et imposés" 

Il y a quatre mois, ils avaient de la même façon réussi à bloquer le site du conseil régional de Lorraine, mais aussi celui de l'Andra, l'agence régionale de gestion des déchets radioactifs à Bure dans la Meuse, et du ministère de la défense. Le laboratoire d'enfouissement des déchets radioactifs fait partie des cibles d'Anonymous qui vise "les grands projets inutiles et imposés".  Les deux hommes désormais démasqués devront s'expliquer dans deux mois devant le tribunal correctionnel de Nancy, le 9 juin prochain. Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison et 150.000 euros d'amende.