Des têtes de porcs retrouvées sur un futur centre franco-musulman en Côte-d'Or

Des demi-têtes de porcs ont été accrochées, dans la nuit de jeudi à vendredi, sur le bâtiment d'une association musulmane en Côte-d'Or. La maison a été acquise récemment par l'association. Une plainte a été déposée.

La maison acquise par l\'association pour en faire un centre socio-culturelle.
La maison acquise par l'association pour en faire un centre socio-culturelle. (Thomas Nougaillon / Radio France)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Plusieurs demi-têtes de porcs ont été accrochées, dans la nuit de jeudi 13 à vendredi 13 janvier, sur le bâtiment de l'association socio-culturelle et cultuelle des musulmans de Genlis, près de Dijon, indique France Bleu Bourgogne.

Des morceaux de charcuterie ont été également jetés dans la cour. Le président de cette association de Genlis a immédiatement prévenu la gendarmerie et,  Vincent Dancourt, le maire de la commune. Ce dernier s'est dit choqué : "Je condamne fermement cet acte abject et j'apporte mon soutien au président de l'association" a-t-il déclaré.

Une enquête ouverte

Le maire de Genlis rappelle que "la haine liée à la religion n'a pas sa place dans la commune" alors que les tensions se multiplient depuis l'annonce de la création de ce centre musulman. Il sera abrité dans une maison achetée récemment par l'association.

Une réunion publique est prévue, dimanche, à Genlis pour évoquer la création de ce centre. Elle s'annonce d'ores et déjà houleuse. Une plainte a été déposée par l'association et une enquête est ouverte.