Deux hommes tués par balles à Marseille dans un probable règlement de comptes

Selon Europe 1, la fusillade a eu lieu dans le quartier de La Valentine. Il s'agirait de deux hommes d'une trentaine d'années.

Le ou les tireurs sont parvenus à prendre la fuite. 
Le ou les tireurs sont parvenus à prendre la fuite.  (MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux personnes ont été retrouvées criblées de balles sur le parking d'un centre commercial dans l'est de Marseille, jeudi 4 février, après un probable règlement de comptes, selon la police. D'après Europe 1, la fusillade a eu lieu dans le quartier de La Valentine. Il s'agirait de deux hommes d'une trentaine d'années.

Le ou les tireurs sont parvenus à prendre la fuite après avoir fait feu, vers 21h30, avec des armes de deux calibres différents. Selon les premières constatations, les deux hommes étaient en train de dîner de hamburgers dans leur petite Peugeot, sur le parking du centre commercial Grand V - La Valentine, lorsqu'ils ont été pris pour cibles. L'endroit, en contrebas de la route, est à l'abri des regards et était quasiment désert à cette heure tardive. Les deux hommes sont morts, avant l'arrivée des secours, l'un assis sur le siège passager, l'autre sur le siège conducteur.

Le mobile reste à établir

Le parquet de Marseille a confirmé ce double homicide, sans pouvoir donner plus d'éléments dans l'immédiat. Les deux victimes n'ont pas encore été identifiées par les enquêteurs mais il semble s'agir de jeunes hommes d'une vingtaine d'années, a précisé une source proche de l'enquête. Le mode opératoire, avec probablement l'usage d'une kalachnikov, laisse à penser qu'il s'agit d'un règlement de comptes, même si le mobile reste à établir.

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nuñez, qui s'est rendu sur place, tout en appelant à la prudence sur l'interprétation des faits, a souligné que la police marseillaise "mettait tout en oeuvre pour lutter contre les trafics qui alimentent les règlements de comptes". Des meurtres en lien avec le trafic de drogue ont régulièrement lieu dans la ville des Bouches-du-Rhône. Le 29 janvier, un adolescent de 16 ans a été poignardé