Le rappeur Rohff mis en examen et placé en détention provisoire

Il est soupçonné d'avoir participé à une bagarre dans une boutique distribuant les vêtements de la marque de son rival, Booba, à Paris. Un jeune homme a été grièvement blessé au cours de cette rixe.

Le rappeur Rohff, le 3 octobre 2013, à Paris. 
Le rappeur Rohff, le 3 octobre 2013, à Paris.  ( MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

La rivalité artistique prend une tournure judiciaire. Le rappeur Rohff a été mis en examen, jeudi 24 avril, pour "violences volontaires en réunion, avec préméditation" ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à huit jours, a indiqué à francetv info son avocat, Francis Terquem. Conformément aux réquisitions du parquet, il a été placé en détention provisoire. 

Que reproche-t-on à Rohff ?

Agé de 36 ans, Rohff est soupçonné d'avoir participé à une bagarre dans une boutique distribuant les vêtements de la marque de son rival, le rappeur Booba, à Paris. Au cours de cette rixe, un vendeur de 19 ans a été roué de coups de poing et de pied. Il a été sérieusement blessé, et a dû être hospitalisé. Son pronostic vital a été réservé pendant quelques heures, mais il est sorti du coma mardi en début d'après-midi et a pu être brièvement entendu par les enquêteurs.

Selon son avocat, Rohff a "porté le premier coup" au vendeur. Le site de 20 minutes précise que les images de vidéosurveillance du magasin confirment cette information. Un proche de Rohff assure au Parisien que les vendeurs ont insulté le rappeur.

Que risque-t-il ?

Mis en examen pour "violences volontaires en réunion, avec préméditation", le rappeur risque jusqu'à 7 ans de prison ferme et 100 000 euros d'amende.

Qu'est-ce qui oppose les deux rappeurs ?

Cette affaire intervient dans un contexte tendu entre les deux artistes qui s'invectivent depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux ou dans leurs concerts. Dimanche, les deux rappeurs se sont apostrophés via le réseau social Instagram. Rohff s'était moqué d'un clip de Booba, lequel lui avait vertement répondu en lui suggérant de "venir le chercher à Paname".