Chute du nombre d'homicides en France

Entre 2000 et 2009, le nombre des meurtres et assassinats a baissé de plus de 35%.

(Radio France © France Info)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Selon une note confidentielle de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) que s'est procuré le quotidien Le Figaro, les crimes de sang sont en chute libre. Après avoir été stables pendant plusieurs décennies, les statistiques concernant les homicides ont chuté de 35,11% en France métropolitaine entre 2000 et 2009, passant de 1051 faits constatés à 682 l'an dernier.

L'année 2002 a connu la plus forte hausse (+6,88%) et 2009 la plus forte baisse (-18,71%). Un repli qui s'explique principalement par les progrès accomplis par les services de police technique et scientifique: le taux d'élucidation de crimes vient en effet de franchir la barre des 87%.

Selon les types d'homicides, les statistiques varient. Ainsi, la baisse la plus importante concerne les meurtres pour vol ou à l'occasion de vols (-44,90%). Cette catégorie de crime a coûté la vie à 49 victimes en 2000, contre "seulement" 27 l'année dernière, précise la note. Les règlements de comptes entre malfaiteurs s'inscrivent en légère hausse (+3,33 %) entre 2009 et 2009 selon les services de police. En revanche, la gendarmerie enregistre une baisse du nombre de "flingages" sur fonds de règlement de comptes: de 40 à 18 assassinats dans les neuf dernières années.

Si les homicides sont en baisse, le nombre des tentatives diminue dans une moindre mesure (-14,98%). Selon un policier, "la volonté de passer à l'acte est toujours aussi forte. Mais le risque de se faire confondre dans les jours ou les semaines suivantes est tellement fort que nombre de criminels en puissance ne suivent pas leur dessein jusqu'au bout". En revanche, "seul le crime passionnel, qui représente les deux tiers des affaires, ne pourra par essence jamais être endigué", explique t-il.