Charlie Hebdo attaqué : "Des hommes cagoulés, en noir, armés de kalachnikovs"

Fusillade ce mercredi matin au siège de Charlie Hebdo. Le bilan est lourd : douze morts et plusieurs blessés. Il s'agit d'un "attentat terroriste" a dit le président de la République. Retrouvez ici les premiers témoignages.

(Le siège de Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris © MAXPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Mathieu travaille dans la société de production première ligne dont les locaux situés au même étage de l'immeuble que ceux de Charlie Hebdo. Il a assisté à l'entrée des tireurs dans l'immeuble : "Je suis descendu fumer une cigarette. A travers une porte vitrée j'ai vu deux hommes avec des fusils d'assaut. Ils ont tiré". 

"A travers une porte vitrée, j'ai vu deux hommes avec des fusils d'assaut. Ils ont tiré" (Mathieu)
--'--
--'--

" Ça a crié dans la rue. On a appelé la police " raconte Benoit Bringer, journaliste d'une agence de presse dont les locaux sont situés juste en face des bureaux de Charlie Hebdo. "Au bout d'une dizaine de minutes, on a vu deux personnes cagoulées dans la rue. Il y a eu encore des tirs pendans quelques minutes".

Des hommes cagoulés, en noir, armés de kalachnikovs sont entrés dans le bâtiment" (Benoit Bringer)
--'--
--'--

"On a entendu un grand "boom" donc on est venu à la porte" précise une voisine. "On a vu quelqu'un qui a ouvert la porte de notre bureau d'un seul coup, avec une carabine, nous on s'est mis en arrière. Un homme est rentré et a demandé Charlie Hebdo. Après il est parti, on a entendu  des coups de feu, on est venu à la fenêtre, il y avait deux hommes armés, ils parlaient un mauvais français, ils criaient dehors, ils ont encore tiré. Après j'ai vu quelqu'un sortir de l'immeuble avec les mains en sang, il a dit que son collègue était blessé, qu'il y avait une balle ". 

"J'ai vu quelqu'un sortir de l'immeuble avec les mains en sang" (une voisine)
--'--
--'--

"Ce qui a été dit dans l'immeuble, c'est 'on va venger le prophète' " raconte un salarié d'une entreprise du même immeuble que Charlie Hebdo.

"Ce qui a été dit dans l'immeuble, c'est 'on va venger le prophète'" (Un voisin de la fusillade)
--'--
--'--

"J'ai compris qu'il y avait une fusillade. J'ai dit à ma femme de se cacher, parce qu'on peut prendre une balle perdue " raconte Ludovic, un témoin. "Et après j'ai vu des malfaiteurs dont un avec un fusil d'assaut, cagoulés tous les deux, ils cherchaient une voiture…"

"J'ai vu des malfaiteurs dont un avec un fusil d'assaut, cagoulés tous les deux, ils cherchaient une voiture…" (Ludovic)
--'--
--'--