Ce que l'on sait de l'arrestation d'un homme armé à Disneyland Paris

L'homme a été interpellé jeudi en début d'après-midi, avec deux armes de poing dans une valise et un Coran.

Le parc d'attraction Disneyland Paris, à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), le 10 mai 2014. 
Le parc d'attraction Disneyland Paris, à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), le 10 mai 2014.  (MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Aucun coup de feu n'a été tiré. Mais jeudi 28 janvier, en début d'après-midi, un homme a été arrêté dans un hôtel de Disneyland Paris, en Seine-et-Marne, en possession de deux armes de poing et d'un Coran. Vendredi 29 janvier, le suspect était toujours en garde à vue. Sa compagne et sa mère ont également été entendues.

Francetv info revient sur les quelques éléments connus après cette grosse frayeur dans le premier site touristique privé d'Europe avec ses 14,8 millions de visiteurs en 2015.

Il a été repéré dès son arrivée grâce à un détecteur

L'homme a été repéré dès son arrivée à l'hôtel New York près du Disney Village, où il avait une réservation avec sa compagne. Ses armes ont été détectées lorsque l'homme est passé dans le portique de détection à rayons X, à l'entrée de l'établissement. Les agents du service de sécurité l'ont arrêté. L'homme n'aurait pas opposé de résistance. Appelée sur les lieux, la police l'a placé en garde à vue. 

Dans sa valise se trouvaient deux armes de petites tailles, deux pistolets automatiques de calibre 7,65, selon les informations de France 2, ainsi que deux chargeurs et un Coran, d'après Le Parisien. Les démineurs ont été alertés et ont inspecté la voiture avec laquelle il était arrivé, un monospace noir Opel, stationné sur le parking de l'hôtel, poursuit le quotidien régional.

Il était armé parce qu'il disait craindre pour sa vie

Dans un premier temps, l'homme a déclaré aux policiers qu'il était armé car il craignait pour sa sécurité, selon une source policière citée par l'AFP.

Face aux enquêteurs, il a ensuite donné une version des faits un peu différente, selon une autre source policière de l'AFP. Il a affirmé qu'il "gardait avec lui ses deux pistolets automatiques de petit calibre, qu'il a depuis longtemps, pour ne pas les laisser au domicile de sa mère à Paris, où il vit en ce moment".

Sa mère a confirmé ces déclarations, expliquant qu'il vivait chez elle avant de partir vivre dans un autre ville française, sans préciser l'endroit exact.

La piste terroriste semble écartée

Le suspect est âgé de 28 ans. Il est né à Lagny, en Seine-et-Marne, mais il vit dans le 14e arrondissement de Paris où il est le cogérant d'une brasserie, selon Le Parisien

Le suspect s'est converti à l'islam. Mais il n'est pas connu des services de renseignement (DCRI) et n'est connu de la police que pour une affaire de conduite sans permis, précise le journal local.

Les premiers éléments de l'enquête ne semblent pas s'orienter vers une piste terroriste. Le parquet antiterroriste n'a d'ailleurs pas été saisi de cette affaire.