Calais : 14 militants d'extrême droite en garde à vue

Une manifestation non déclarée a été organisée samedi à Calais par des identitaires opposés à la présence de migrants. La police a dispersé le rassemblement et procédé à des arrestations.

(Des identitaires se sont rassemblés pour une manifestation non déclarée samedi à Calais (illustration) © SIPA / Sarah ALCALAY)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Les 14 militants d'extrême-droite arrêtés à Calais lors d'une manifestation non déclarée ont vu leurs gardes à vues prolongées dans la soirée, indique le vice-procureur de Boulogne-sur-Mer.

80 militants du groupuscule Génération identitaire s'étaient rassemblés dans deux endroits différents du centre de la commune. Ils portaient des casques et des banderolles hostiles aux réfugiés.  Ces 14 militants ont été interpellés pour "faits de violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

Leurs gardes à vues peuvent être prolongées jusqu'à lundi matin. D'après le vice-procureur, l'enquête est complexe car il faut désormais déterminer les rôles de chacun.

Le directeur de cabinet de la préfecture du Pas-de-Calais a rappelé sa position de fermeté.  

"Calais n'a pas la vocation à être le terrain de jeu de mouvances extrémistes, quels que soient leurs bords politiques"

 

La préfecture du Pas-de-Calais justifie la dispersion d'une manifestation non autorisée à Calais : Etienne Desplanques directeur de cabinet
--'--
--'--