Braquage de Kim Kardashian : trois suspects remis en liberté

Dix-sept personnes avaient été interpellées lundi 9 janvier, notamment en région parisienne, dans le Gard et les Alpes-Maritimes.

Des policiers se trouvent devant l\'hôtel particulier où a eu lieu le braquage de Kim Kardashian, à Paris, le 3 octobre 2016.
Des policiers se trouvent devant l'hôtel particulier où a eu lieu le braquage de Kim Kardashian, à Paris, le 3 octobre 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Trois personnes ont été relâchées dans le cadre de l'enquête sur le braquage de Kim Kardashian. Quatorze personnes sont toujours en garde à vue, mercredi 11 janvier. Parmi les suspects libérés figurent le chauffeur d'une société véhiculant des personnalités, dont la famille Kardashian quand elle se rend à Paris, un homme et une des trois femmes interpellées lundi 9 janvier.

Aucune charge retenue

Aucune charge n'est retenue contre eux, a précisé une source proche de l'enquête. Parmi les suspects toujours entendus par les enquêteurs, cinq sont soupçonnés d'avoir directement participé au braquage. Deux hommes de 60 et 72 ans, connus du grand banditisme, sont également encore questionnés. L'ADN du premier a été retrouvé sur les liens et le bâillon qui entravaient la célébrité américaine.

Le 3 octobre 2016, la star de la téléréalité de passage à Paris, avait été ligotée, bâillonnée et enfermée dans la salle de bains de sa chambre, située dans un hôtel particulier de luxe. Au moins cinq hommes étaient repartis à pied et à vélo avec cinq millions d'euros de bijoux et, surtout, la bague de fiançailles de la star estimée à quatre millions d'euros.